dimanche 17 avril 2016

Des doutes, de la pression, des états d'âmes. #MaVie

Hello les chéris. Voilà trois fois que je recommence un article. C'est une catastrophe, j'allais vous écrire quelque chose de faux, de complètement impersonnelle dans le seul but de publier un article. N'est-ce pas pathétique ? Bon... Du coup je décide d'écrire un article personnelle, mais genre vraiment, vous pouvez prendre un cafe je vais raconter ma vie, je ne sais pas encore si il sera intéressant, ni même si je le publierai, mais si il apparaît sur la toile vous serez certain que ces mots sont sincères.

Source: Pinterest

Voilà un petit moment que je suis dépassé par les événements. Je pensais que les vacances me permettraient de voir plus clair, mais de retour chez moi et voilà que je me remet la pression et que je suis assaillis par un nombre incalculable de doutes, de questions... 
Vous doutez, vous ? Comment faites vous pour les surmonter ou au moins les laisser de côté ? Parce que moi j'en suis incapable, je ne sais plus quoi faire.

Tout ça a débuté il y a quelques semaines... 
J'ai commencé par me mettre une pression de malade avec les cour, on a eu une période avec de nombreux oraux, contrôles, TPE pour le bac, contrôle commun etc... J'ai toujours eu de bonnes notes, il m'étais donc impensable que je loupe un seul exam. C'est alors, que je travaillais plus que d'habitude tout en me disant qu'il ne fallait pas que j'échoue. À cela c'est ajouté les articles de mon blog que je devais assurer ainsi que l'activité sur les réseaux sociaux mais pas que... Je ne voulais rien relacher pour le sport, peu importe la fatigue qui m'assaillais je devais faire mon heure de sport tout les jours et manger correctement. Seulement la fatigue était tellement importante que je ne mangeais pas comme je le souhaitais et faisais bien trop d'écarts... Bonjours la culpabilité... Je vous laisse imaginer mon état d'esprit. J'étais très fatiguée, je n'arrivais plus à réfléchir correctement, une envie de pleurer constante, bref grosse faiblesse. Ouf, après une dernière semaine catastrophique les vacances sont arrivés.

 J'ai alors décidé de partir me vider la tête à Lyon, j'avais dans l'optique de prendre pleins de photos, d'écrire pleins de super articles etc... Bien sûre ce n'est pas du tout comme ça que ça s'est déroulé. Tout d'abord, je n'ai absolument pas pris beaucoup de photos (ce que je regrette aujourd'hui) mais je vivais vraiment le moment présent. Je n'étais presque pas sur mon téléphone et donc détaché de tout, je ne vous dit même pas le bien fou que ça m'a fait. J'ai fait un tas de magasins, dépensé tout ce que j'avais, vu toutes les personnes que je souhaitais même plus et je suis revenu dans mes montagnes. J'ai avec moi l'énorme culpabilité de n'avoir fait presqu'aucun sport de la semaine ainsi qu'avoir mangé n'importe quoi mais également le détermination encore plus forte d'atteindre mes objectifs physique et sportifs. De ce côté là je vais plutôt bien, mes courbatures me rappelle que j'ai bien rattraper ma semaine de pose (aha).

Le problème vient maintenant de mon blog. Je doute de tout. J'ai une idée d'article, je le débute, puis me résigne en pensant que ce n'est pas assez bien. Je me dis sans arrêt que je ne suis pas assez original, que mes articles ne suscitent pas un grand intérêt ... je me perd donc à écrire des articles sans grande conviction. Quand un article me trotte dans la tête, je ne sais pas comment l'aborder et je me demande souvent si il intéressera ma petite communauté, j'en viens souvent à cette réponse négative et chasse mon idée d'article. Suis-je la seule dans ce cas ? Complètement perdu, déboussolée ? 

Je vais m'arrêter là pour les confidences. Je ne sais pas si beaucoup lirons cet article, je ne sais d'ailleurs toujours pas si je cliquerai sur ce fameux bouton "publier" mais si c'est le cas, n'hésitez pas à me donner vos avis et à partager votre vécu... 
Si ce genre d'article vous plait, ou en tout cas ne vous déplaît pas, je peux vous parler de ma vie plus souvent aha, je vous avoue que je me sens soulagée d'avoir écris cet article. Je vous retrouve plus tard dans un article qui j'espère sera plus positif ! 

Lyon, les quais du Rhône.

Bisous Bisous

5 commentaires:

  1. Honnêtement, ça arrive à toutes les blogueuses qui ont une "petite" communauté. Moi la première ! Parfois on remet en doute l'intéret que l'on peut donner aux autres. C'est frustrant, ça nous bloque dans l'écriture et on commence à se comparer à d'autres... Perso, quand c'est comme ça, ba je fais une pause (même si sur le moment je me dis "merde ça va être négatif, les gens vont oublier l'existence de mon blog) mais au final je me dis que le pire c'est d'écrire "de la merde". Alors je garde cette façon de rédiger au feeling, et tant pis s'il y a que trois personnes qui vont lire mon article. Si au final j'en suis coentente, je me dis qu'une petite communauté acive/ qui lie vaut toujours mieux que beaucoup de visites qui n'apporte aucun échange.

    Courage miss !

    Bisous.

    Sarah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai tu as tout à fait raison ! Personnellement je n'ose pas faire de pause blogging, comme tu l'as très bien expliqué j'ai peur de tomber aux oubliettes. En tout cas merci infiniment pour ton commentaire ainsi que ton article qui me fait chaud au cœur et comme l'a dit une autre blogueuse fais une bonne piqûre de rappelle !
      Bisous.

      Supprimer
  2. De rien madmoizelle ! :) ah et autre petites astuces : rédige petit à petit ! si t'as le début de l'article tu le note, le reste viendra assez facilement :) et relis toi, parfois on remarque qu'on a oublié de dire un truc ou qu'on peut tourner des phrases différemment...etc Parfois, je rédige même sur mon tel quand d'un coup je pense à un truc mais que je suis pas chez moi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y penserai Aha ! Je le fais de temps en temps mais certainement pas assez ! J'avoue que j'aime pas trop rédiger sur mon téléphone, et comme je suis pas souvent chez moi bah c'est galère !

      Supprimer
  3. Pour le problème de l'inspiration, il s'agit parfois d'un regard à la fenêtre et on se pose des questions, on ravive les souvenirs, on essaie d'imaginer le futur. Peut importe ce dont tu nous parlera je suis sûre que tu trouveras le moyen de nous passionner ^^

    RépondreSupprimer

itsonlymargaux. Fourni par Blogger.

Like Us

Popular Posts